La figuration exposée

14 avril 2010 par Artysplash Pas de commentaires »

Bonjour, je vous livre aujourd’hui le deuxième volet consacrée à la figuration en filigrane dans l’œuvre de Jackson Pollock. A la figuration « voilée » répondra en écho ce que j’ai appelée la figuration exposée.

Matisse, Nadia au sourire enjoué, aquatinte (1948), MNAM

» En lire plus:La figuration exposée

La figuration en filigrane

12 avril 2010 par Artysplash Pas de commentaires »

Dans mes précédents billets, je m’étais efforcée de vous montrer combien le sentiment d’harmonie à la lumière des drippings de Jackson Pollock était suscité par le retour à une forme d’équilibre et de perspective. Conforté, ce sentiment  naîtra également avec le retour à la figuration et à la sémantique.

Ce retour est discret. La figuration demeure en filigrane et la sémantique est surtout implicite. Ce billet sera dédié à ce que j’ai nommé La figuration voilée.

Picasso, Guernica (1937) Musée Reina Sofia

» En lire plus:La figuration en filigrane

La profondeur

8 avril 2010 par Artysplash Pas de commentaires »



Bonjour, j’aborderai aujourd’hui la question de la profondeur après la manifestation de la planéité évoquée par Clement Greenberg (mon précédent billet).

Jackson Pollock, Number 1A (1948) MoMa

» En lire plus:La profondeur

Au delà de la pure planéité !

7 avril 2010 par Artysplash Pas de commentaires »

Le sentiment d’achèvement du tableau conjugué à une surface « en perspective plane » composera ce que j’ai appelé Le retour à une forme d’équilibre et de perspective.

L’impression d’une surface « en perspective plane » dans les drippings de Pollock inscrira celui-ci dans une tradition renouvelée d’équilibre et d’unité de la toile. Au-delà de la pure planéité prônée par le critique du formalisme Clement Greenberg, la profondeur et le volume réapparaîtront de façon détournée au travers des écheveaux, entrelacs et maculatures de couleurs.

» En lire plus:Au delà de la pure planéité !

L’unité de la toile et la contemplation

6 avril 2010 par Artysplash Pas de commentaires »

Bonjour, L’unicité de la toile et la contemplation constituera la deuxième composante avec une diversité de moyens sans pareil. Elles participeront au sentiment d’achèvement du tableau qui s’exsude à la lumière des toiles drippées de Jackson Pollock.

» En lire plus:L’unité de la toile et la contemplation

L’expérimentation des fonds et le « staining »

31 mars 2010 par Artysplash Pas de commentaires »

Bonjour, voici aujourd’hui le deuxième volet du retour à une forme d’équilibre et de perspective par une diversité de moyens sans pareil avec l’expérimentation des fonds et la technique de la dilution de la peinture sur la toile (staining) par Jackson Pollock.

Jackson Pollock, Number 11 A, 1948

» En lire plus:L’expérimentation des fonds et le « staining »

Le sentiment de l’harmonie

30 mars 2010 par Artysplash Pas de commentaires »

Au sentiment de l’infini répondra en écho le sentiment de l’harmonie. Conforté, il naît également avec le retour à la figuration et à la sémantique. Je traiterai dans ces deux prochains billets du retour à une forme d’équilibre et de perspective par une diversité de moyens sans pareil.

Jackson Pollock, Enchanted Forest

» En lire plus:Le sentiment de l’harmonie

Le mélange optique

29 mars 2010 par Artysplash Pas de commentaires »

Le jeu combiné des couleurs et des contrastes produira un mélange optique dans ce que j’ai appelé la surface vibrante pollockienne. Ce sera l’objet de mon billet d’aujourd’hui.

Jackson Pollock, Convergence : Number 10, 1952

Jackson Pollock, Convergence: Number 10, 1952 » En lire plus:Le mélange optique

Les contrastes

24 mars 2010 par Artysplash Pas de commentaires »

A coté du jeu des couleurs, les contrastes participeront à l’émergence de la surface vibrante pollockienne. C’est que nous verrons aujourd’hui !

Jackson Pollock, Number 15, 1948: Red, Gray, White, Yellow (1948)

Email sur papier, 56.5 x 77.5 cm

Virginia Museum of Fine Arts, Richmond. Don de Mr. Arthur S. Brinkley, Jr. OR 196

» En lire plus:Les contrastes

Le jeu des couleurs

23 mars 2010 par Artysplash Pas de commentaires »

A coté de la leçon de Monet, la surface vibrante pollockienne participera à l’avènement de la couleur-lumière.

La surface vibrante de lumière rendue par Pollock résulte du jeu des couleurs, des contrastes et du mélange optique. Le billet d’aujourd’hui traitera du jeu des couleurs.

Jackson Pollock, Painting : Silver over Black, White, Yellow and Red (MNAM, Paris)

» En lire plus:Le jeu des couleurs