Une définition des couleurs

11 janvier 2010 par Artysplash Laisser une réponse »

Bonjour, cette semaine sera consacrée à de  courts billets dédiées à la couleur et ses composantes.

Qu’est-ce que la couleur ? Consacrez un moment de votre temps pour tenter de circonvenir la couleur. Vous constaterez que la définition n’est pas aisée.

Aussi mon propos portera sur de courtes définitions se rapportant à des notions de base. Aussi sommaires soient-elles, j’espère que ces dernières seront à même de vous éclairer. Elles sont fort utiles pour aborder et comprendre l’art abstrait.

–         La couleur : Sensation ressentie par par l’œil à la vue d’un objet éclairé par une source de lumière. Dans le système d’Albert Munsell (1858-1919), trois paramètres permettent de la mesurer : la teinte, la saturation et la luminosité.

Cercle chromatique

–         Couleurs primaires : Couleurs dont le mélange reproduit l’ensemble des autres couleurs. En peinture, les  couleurs primaires correspondent aux pigments cyan, magenta, jaune. Du point de vue de la lumière, il s’agit du rouge, du vert et du bleu.

–         Couleurs secondaires (ou complémentaires) : Couleurs issues du mélange des deux primaires.

Couleurs complémentaires

–          Couleur rabattue : Couleur dont l’intensité de ton a été diminuée par addition de gris ou éventuellement d’une autre couleur .

–        Couleur rompue : Couleur obtenue par ajout d’une certaine quantité de sa complémentaire.

–         Contraste simultané des couleurs : Loi formulée par Chevreuil mettant en évidence l’influence optique des   couleurs contiguës et leur exaltation mutuelle. Par exemple, lorsqu’on juxtapose du rouge et du bleu, le rouge prend de l’orange et le bleu du vert.

–         Contraste thermique : Contraste jouant sur l’effet spatial des  couleurs chaudes ou froides.

–         Clarté : Intensité lumineuse. On parle aussi de « valeur ».

–         La teinte : attribut d’une couleur définie par une longueur d’onde. Un tel attribut désigne la couleur indépendamment de sa saturation et de son ton. Le blanc, les gris ou le noir sont dépourvus de teinte. Ce sont des  couleurs neutres.

–         La demi-teinte : application de  couleur permettant le passage insensible d’une teinte à une autre par dégradé.

–         La saturation : Teinte plus ou moins « lavée de blanc » rendant compte du niveau de saturation. Moins elle est lavée de blanc, plus elle est vive, et plus sa saturation est élevée.

–         La synthèse additive : Mélange obtenu, en optique, à partir des lumières rouge, verte et bleue.

–         La synthèse soustractive : Mélange obtenu, en peinture, à partir des couleurs primaires, cyan, magenta et jaune.

–         Ton : Degré d’éclat des teintes. Le ton dépend du degré d’intensité lumineuse d’une teinte.

Related Posts with Thumbnails
Publicité

2 commentaires

  1. pat dit :

    Bonjour et bravo pour cet excellent article, complet et synthétique.

  2. Artysplash dit :

    Bonjour,

    Mille mercis pour vos encouragements. Cela m’encourage à poursuivre dans cette voie. Je m’efforce d’être la plus claire possible dans mes billets. N’hésitez pas à me faire parvenir vos remarques. J’aimerais que mon blog soit aussi un lieu d’échange.

    A bientôt

Laisser un commentaire

*